Burrata

Burrata2010

La légende raconte qu'elle fut inventée dans les Pouilles (Sud de l'Italie) et plus précisément à Andria, par un certain fromager Bianchini qui a eu l'idée d'utiliser les restes de morceaux de mozzarella en les mélangeant avec de la crème. 
Il s'agit d'un laitage non affiné qui est né d'un recyclage des restes de morceaux de mozzarella invendus le jour même. Elle peut être à base de lait de bufflonne ou de vache (plus courant).
Comme la mozzarella, la burrata est composée donc de pâte filée, à cette particularité, elle est farcie de morceaux de mozzarella et de crème fraîche. 
D'ailleurs cette farce s'appelle la stracciatella, les morceaux de mozzarella sont stracciati, déchirés. On vend aussi cette farce seule, divine à la petite cuillère.
On travaille donc la pâte filée, artisanalement puis on forme une sorte de poche que l'on farcit avec la stracciatella.
À l’origine le fagot était lié avec des feuilles d'une plante locale sauvage, ce qui lui donnait aussi un parfum. 
Le nom burrata vient du mot burro (beurre). En réalité elle contient de la crème (la phase antécédente) en son cœur. 
Beaucoup moins connue est répandue « la scamorza »fumée avec en son cœur du vrai beurre ! 
Finalement elle n'a même pas un siècle... et cela ne fait que quelques dizaines d'années qu'elle est connue en dehors des zones de production.

Comment la déguster et la conserver ?
Comme vous pouvez imaginer le mieux est de la déguster fraîche pas plus de 24h à température ambiante pour sentir tous les arômes du lait et sa texture fondante. 
En salade, crue, a des légumes grillés, des pâtes ou avec un peu d'huile d'olive et des tomates. 
Vous pouvez l'ajouter à un gratin de légumes, ou comme farce d'un poisson. (Attention elle contient beaucoup d'eau). 
Contrairement à la mozzarella, elle se conserve et se transporte mieux. Elle se conserve ainsi 5-6 jours maximum. 
La sortir du réfrigérateur au moins une heure avant de la déguster.

×